Ballade, Un Dimanche

On se balladait sur le coteau ensoleillé et au loin des nuages et sur les montagnes, des nuages… On marchait vite pour pouvoir aller le plus loin possible, on rigolait, on se sentait tellement libre, et tellement bien. On a été jusqu’au lac, jusqu’à ce que le ciel se couvre. On a été jusqu’à mes souvenirs de gamine, jusque chez mes poissons rouges du dimanche après-midi. On a même été jusqu’à toucher l’insouciance de mon enfance. Puis, on a pris le chemin du retour en riant, on a parcouru la vallée dans l’autre sens, et la beauté de cette nouvelle perspective, la force de la lumière et la douce folie de ce dimanche après-midi nous a donné des ailes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s