ça s’est passé jeudi soir.

Dans l’unique but de participer aux ateliers d’écriture proposés, je m’étais inscrite à un cours de théâtre. Et je me disais que ces cours pourraient éventuellement aider à combattre ma timidité. Cependant, comme les responsables demandaient aux participants quelles activités les intéressaient et que  je n’ai pas une seule fois exprimé mes envies, aucun atelier d’écriture n’a été organisé… Quand je disais que j’étais timide ! Mais j’ai continué les cours, sans grande passion ni sans grande ambition… Six ans déjà que je monte sur scène chaque jeudi soir…

Autant dire tout de suite que  je ne suis pas une bonne comédienne. Toujours mal à l’aise. A me demander ce que je fais là. Avec ce sentiment de ne pas être à ma place. Mon corps que je pose là, torturé d’être sous le regard des autres, ma voix qui doit parler, alors que mon esprit pense très fort « mais c’est nul ce que tu dis ! »

Jeudi soir, j’ai joué ma partie et après, je me suis vite cachée derrière les rideaux. La prof m’a rappelée sur scène et je me suis dis, « ça y est, ça recommence… elle va me corriger pendant 10 minutes ». La surprise fut de taille lorsque j’ai entendu « c’était va-ch-ment bien ».  Je connais ma prof… Six ans déjà. Alors son « c’était va-ch-ment bien » voulait vraiment dire que ma prestation était bonne. Pas exceptionnelle. Mais bonne. J’étais là, sur scène. Perdue. J’approuvais de la tête, je me disais « accepte les compliments, ne rabaisse pas ta prestation ». Quand elle a eu fini, je suis descendue de scène, j’ai été rejoindre les copines qui discutaient dehors et j’ai émis un petit yes d’autosatisfaction.

Je pense savoir d’où est venu le déclic qui a permis ce moment tout simplement merveilleux. Je revenais d’un cours de yoga. Je faisais une avec mes pensées, mes actes et mes émotions. Libérée de ma carapace l’espace d’un instant. Je pouvais me livrer à fond. Sans me détruire ou être détruite.

Magnifique. Alors pour immortaliser ce moment rarissime, le graver quelque part. Ici. Pour qu’un jour, dans très longtemps, je puisse me remémorer vaguement  ce moment exceptionnel. Et me dire que, finalement,  tout est possible…

2 thoughts on “ça s’est passé jeudi soir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s