La discipline, cette incomprise

On avance. On teste. Et on prend des coups de poings dans la gueule. On reste sonné un moment, assis sur le bord du chemin. On se dit que la vie est trop forte et qu’il vaut mieux retourner dans son abri, se cacher et éviter toute confrontation.

Pourtant, un jour ou l’autre, c’est plus fort que nous, on remet le nez dehors, et c’est plus fort que nous, on reprend la route.

On fait des allers-retours pendant quelques temps. Jusqu’au jour où se prendre un coup de poing n’est plus si grave parce qu’on a trouvé la force d’avancer quand même. Mais avancer pourquoi ?

Le lama Tulku Thondup a dit :

« Lorsque nous rencontrons des difficultés, nous nous précipitons à la recherche de solutions. Mais dès que les difficultés disparaissent, nous négligeons la discipline nécessaire pour préserver et fortifier en nous les énergies de guérison. »

et ma prof de yoga a renchéri :

« Sois constante, disciplinée et libre de toute attente. »

Depuis, ces mots résonnent en moi. Dire que durant des années, j’avais cru déchiffrer un « tu dois devenir quelqu’un sinon tu ne comptes pas » dans les paroles et les regards des autres. Alors ne devenant rien, j’ai abandonné progressivement mes poèmes sur des vieux cahiers, mes débuts d’histoire sur un coin de disque dur.

Un soir, on en relit quelques lignes et une chose extraordinaire se produit : on entend vibrer un truc de dingue dans tout son corps. On reconnait sa propre voix, mais elle n’est plus seule. Avec le temps, elle s’est mélée avec les voix du monde, les voix des hommes…

Alors juste écrire, chaque jour, avec constance et discipline, et se libérer de toute attente. Continuer ce chemin qui rend plus fort, qui mène vers soi et qui permet d’apercevoir l’ahurissante diversité de la vie.

7 thoughts on “La discipline, cette incomprise

  1. oh comme ce post me parle. C’est si bon, ce miroir. Des mots écrits par d’autres qui résonnent en soi. J’en viens à me dire que le bonheur est une discipline. Chaque jour il faut laisser entrer la lumière pour chasser les ombres. J’ai appris avec le temps qu’allumer une lumière, puis une autre, éclaire le chemin. Ces ombres qui nous faisaient si peur, qui nous paralysaient, on les voit alors telles qu’elles sont. Des échos lointains d’anciennes souffrances. Dans l’instant présent, le coeur ouvert, dispose d’assez d’énergie pour transformer l’ombre en lumière.
    Lumineuses pensées sur ce chemin qui est le vôtre. Trouver sa vérité, l’assumer et la rayonner. N’est-ce pas là le sens de l’existence ? Sinon à quoi bon vivre ?
    En dépit du passé, en dépit de tout ce qui nous empêche de croître et d’exprimer notre voix…ça vaut la peine de travailler chaque jour au meilleur de soi.
    Bravo pour le chemin parcouru. Bravo pour l’authenticité de ce post. Cela fait un bien fou de lire ce genre de choses. Alors j’envoie ici tous mes encouragements.
    Cordialement. Sandra

  2. Je renchéris sur le commentaire qui précède. Tout ici me parle aussi. Continuons sur ce chemin qui nous amène à découvrir « l’ahurissante diversité de la vie ». Bon vent, belle écriture !

  3. On est jamais seul quand on est en chemin : on chemine avec soi-même, son moi profond, celui qui vibre à l’unisson du monde. Personne n’a à vous dire ce que vous devez devenir. Soyez vous-même, soyez sincère. Soyez à l’écoute de votre petite voix intérieure. Et l’écriture est un bon moyen pour la laisser s’exprimer, cette petite voix…

  4. On est jamais aussi seule qu’on peut le penser. Il suffit de voir toutes ces petites voix qui s’expriment sur la blogosphère. Ce qui est important dans le voyage, ce n’est pas la destination mais toutes les aventures qui nous y mènent 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s