Partir voir les étoiles filantes ~ Yes Project #2

Chaque année, l’idée de retourner voir les étoiles filantes à la St-Jean me traversait l’esprit. Mais cette idée restait au stade d’envie… Jusqu’à ce que je décide, ce mois d’août, de dire oui à ce projet.

A ma grande surprise, Jules a tout de suite était d’accord. Les prévisions météo étaient bonnes. La nuit de mercredi se présentait comme la plus propice à l’observation des étoiles. Je rentrerai du travail vers 18h et on partirait alors. On monterait la tente au Rawyl, assez loin de la plaine et de sa pollution lumineuse, mais avec une route goudronnée jusqu’au barrage et seulement quelques mètres sur une route en terre, notre petite citroën devrait pouvoir passer. Ou alors à Nax, sur le chemin des Charbonniers. Mais la route forestière est plus longue. Et il faut marcher. Le Rawyl, ce sera mieux, on peut parquer la voiture près de la tente. Mais Nax, c’est peut-être plus joli ?

En plus de me torturer l’esprit sur le choix de notre campement, j’ai crains pendant deux jours que la météo se dégrade. Ou de trouver à la maison un Jules ayant changé d’avis, ou un Jules traînant les pattes.

Plus je réfléchissais à cette soirée, plus les détails sur la route en terre se rappelaient à mon esprit… Il me semblait qu’une portion de ladite route était raide et bourrée de nids de poule. Et si, tout d’un coup, un pneu éclatait ?

Admettons que, malgré tout ça, on arrive quand même à destination, qu’est-ce qu’on fera si on se rend compte qu’on a oublié les sardines ? Et si, une fois la tente montée, le ciel se voile ?

Est-ce que ça en valait vraiment la peine ? Tout ça pour ça ?

En rentrant du travail, j’étais à deux doigts d’annuler…

On a chargé la voiture, on a roulé, je me suis agrippée au siège pendant que la citroën grimpait la petite route, nous avions les sardines, on a mangé, on a joué aux cartes, on a regardé le paysage et le ciel s’assombrir. Jules était de bonne humeur. Et on a vu les étoiles filantes.

Pourtant, je trouvais le ciel pas assez sombre et les étoiles filantes trop peu nombreuses. Dans mon souvenir, c’était beaucoup plus beau…

En résumé, entre les scénarios du pire et les attentes trop élevées, difficile de savourer le moment présent ! Pourtant, en y repensant, cette parenthèse dans les montagnes fut terriblement belle.

Du coup, je me suis faite le reproche suivant : « j’aurais dû faire abstraction de mes peurs et de mes attentes. J’ai tout gâché, comme d’habitude ! ».

Mon enseignant de méditation me ferait plutôt la proposition suivante : « Et si tu pouvais les accueillir, eux aussi, et juste être avec eux ? ».

Cette proposition peut paraître absurde ! Si je médite, n’est-ce pas pour m’en débarrasser, de ces peurs, de ces tensions ? Pour être zen et sage ?

Si, avant et durant cette nuit sous les étoiles, j’avais pu me dire, « ok, j’ai peur que ça rate et j’exige que ce soit mieux, je l’accepte, dans ma vie, en ce moment, c’est comme ça… », qu’est-ce qui aurait changé ?

J’ai l’impression qu’un autre monde se serait ouvert… Que j’aurai pu mettre un peu de recul entre mes pensées et ce qui se passait vraiment : juste une fille sur terre avec ses peurs et ses attentes, la main dans la main avec l’homme qu’elle aime, et les yeux dans l’immensité de l’univers…

Rendez-vous sur Hellocoton !

One thought on “Partir voir les étoiles filantes ~ Yes Project #2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s