La terreur

Comme un éclair, une révélation, j’ai peur.

Peur de perdre, de prendre le risque et de souffrir, de rouler à terre, blessée, et de ne pas réussir à me relever. Vulnérable aux coups et aux phrases assassines, à la merci des mains qui ne se tendent pas.

Seule.

Elle se love dans les replis de mon ventre, elle enserre la cage de mes poumons, elle met un voile devant mes yeux et elle brouille ma tête. La terreur.

Et pourtant, lorsque j’ose… Il se peut que je vacille, que je tombe, mais toutes ces années, j’ai appris à me relever. Lorsque que je m’ouvre et que je sens cet air qui chemine dans chaque alvéole de mes poumons, lorsque la douceur de ma respiration m’entraîne, lorsque je permets, quelle surprise d’être accueillie par la vie !

 

 

One thought on “La terreur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s